Ligue 1 : "On était conquérant" juge Julien Stéphan après le match du Stade rennais contre Nîmes


La troisième place de Rennes a vacillé ce dimanche lors de la 26ème journée de Ligue 1, mais les Bretons se sont finalement imposés 2-1 à domicile contre Nîmes. Le match a commencé sur les chapeaux de roues, avec un but de Nolan Roux dès la 33e seconde. Rennes n'a cependant pas tardé à répliquer, M'Baye Niang se chargeant de rétablir l'égalité dès la 8e minute, grâce à un plongeon peu académique mais efficace dans la surface. 

Les Rouge et Noir ont progressivement pris l'ascendant, sans parvenir à concrétiser, notamment grâce à un Paul Bernardoni infranchissable. Jusqu'à la 89e minute et le deuxième but libérateur de M'Baye Niang. Après la victoire 3-0 de Lille samedi contre Toulouse, Rennes reprend le troisième rang avec un point d'avance sur les Nordistes (44 contre 43).
 
"On a marqué rapidement. On a su être efficaces dans les dernières minutes" a expliqué Eduardo Camavinga à la fin de la rencontre. 
 


"Notre deuxième période a montré qu'on était conquérant"


L'entraîneur de Rennes ne cache pas son enthousiasme."Il y a eu beaucoup d'allant, beaucoup d'entrain, les circonstances de la deuxième période nous ont amené à jouer une attaque-défense pendant 35 minutes. À force de pousser, de mettre des joueurs en haut, avec plus d'offensifs sur le terrain, on espérait pouvoir remporter le match. On a su concrétiser une archidomination. C'est pour nous un sentiment très positif de prendre ces trois points, très encourageant aussi de continuer à être insistant pour faire tourner les matchs en fin de rencontre. On avait plus de gaz que les semaines passées, mais je pense qu'on peut en retrouver plus. Notre deuxième période a montré qu'on était conquérant. Ce qui est satisfaisant c'est d'avoir repris deux points sur Monaco, trois sur Montpellier et d'avoir creusé un petit écart."

Les nîmois disent eux avoir souffert. Leur entraîneur Bernard Blaquart souligne : "Pendant une demi-heure, on a fait un bon match. On a souffert ensuite. On a défendu, défendu, mais quand vous ne posez plus de problèmes à l'adversaire, celui-ci se libère offensivement... On n'avait plus trop de forces pour attaquer, mais on a plutôt bien défendu, avec notamment quelques arrêts de Bernardoni. Qu'on soit déçu ce soir, c'est normal, mais on sait qu'on est prêt à batailler jusqu'à la fin de la saison."

 
« Précédent

Stade Rennais : non Camavinga n’est[...]

Suivant »

Mercato - Real Madrid : Une offensive[...]